Nouvelle photo « inédite » de Django Reinhardt

Photo de Django Reinhardt habillé en Matelot sur scène dans un cabaret avec son frère, Louis Vola et Roger Chaput en 1931 à Cannes
Photo parue dans Comoedia le 4 septembre 1931

L’émérite musicien, historien et musicologue de Jazz, Philippe Baudoin, vient de partager cette photo rare de Django Reinhardt. Exhumée après 92 ans, elle fut prise en 1931 à Cannes, au cabaret « La boîte à matelots » pour un article dans la revue Comoedia. On peut y voir de gauche à droite : Django Reinhardt (sur la fameuse guitare à double pan coupé Gomez Ramirez, hébergée au musée de la musique de Paris), Louis Vola (probablement car mentionné sur la photo mais peu reconnaissable ), Joseph « Nin-Nin » Reinhardt et Roger Chaput selon toute vraisemblance.

Outre sa nouveauté, l’intérêt de cette photo est de représenter Django Reinhardt au moment de sa vie où il découvre vraiment le jazz. Ce tournant décisif se produit grâce à une séance d’écoute de disque impromptue lors de sa rencontre avec le peintre et photographe Emile Savitry à Toulon. Django entendit Louis Armstrong, Duke Ellington… Le choc esthétique fut si grand qu’il prit sa tête dans ses mains et se mit à pleurer.

The emeritus jazz musician, historian and musicologist Philippe Baudoin, has just shared this 1931 photo, taken in Cannes at the cabaret « La boîte à matelots ». Unveiled after 92 years, we can see from left to right: Django Reinhardt (playing the famous double cut-away Gomez Ramirez guitar, housed at the Musée de la musique de Paris), Louis Vola (mentioned in the photo but not very recognizable), Joseph « Nin-Nin » Reinhardt and Roger Chaput (in all likelihood). This photo was to be published in Comoedia, september 4, 1931.

Besides its novelty, the interest of this photo lies in its capture of Django Reinhardt at the time of his life when he really discovered jazz, thanks to an impromptu record listening session during his meeting with the painter and photographer Emile Savitry, in Toulon.

Les nouveaux albums jazz manouche à paraître en 2023

Les amateurs de musique acoustique et de jazz manouche vont être servis en 2023, avec une avalanche de sorties par des artistes majeurs. En gros : cà va être un Noël prolongé et il y a fort à parier que vous trouviez votre bonheur parmi ce panel d’artistes !

Biréli Lagrène

Commençons par Biréli Lagrène qui, après l’excellent Solo suites paru en mai dernier, vient d’enregistrer avec la formation mythique du « Gypsy Trio ». Aux côtés de Diego Imbert et Hono Winterstein, le guitariste ré-interprète avec fraîcheur des compositions de Loulou Gasté. La sortie de Biréli Lagrène plays Loulou Gasté est prévue pour le printemps 2023. Elle va sans aucun doute susciter l’intérêt d’une grande partie de la communauté et au-délà…

Photo (c) Hono Winterstein

Steven Reinhardt et Angelo Debarre

Une autre équipe de choc, « familiale », menée par le virtuose Angelo Debarre et son neveu Steven Reinhardt, vient également de mettre en boîte un album. Ce projet est à paraître prochainement avec une équipe de haut vol : Benji Winterstein, Alban Chappelle, Thierry Chanteloup et Costel Nitescu. Ce disque a été pensé comme un hommage à Jean Coussantier, grand-père d’Angelo Debarre et artiste émérite.

Romane et Daniel John Martin

L’élégant duo composé de Romane et Daniel John Martin, poursuit sa collaboration avec un nouvel opus intitulé Papillons. L’inoubliable MC des jams des « Petits Joueurs », Daniel John Martin propose une série de compositions originales aux côté de Romane, pionnier du revival jazz manouche des années 90 et mélodiste raffiné qu’on ne présente plus.

Vous en voulez encore ?

Sébastien Giniaux, Romain Vuillemin, Fanou Torracinta

Aller, comme si tout cela ne suffisait pas, un projet « Django with strings » (on connaître le vrai titre bientôt) vient d’être enregistré avec une brochette de talents tout aussi impressionnante. Nosu parlons là de Sébastien Giniaux, Fanou Torracinta et Romain Vuillemin aux guitares solos, accompagnés d’Edouard Pennes, Julien Cattiaux et un quatuor à cordes mené par Jules Dussap sur des arrangements d’une grande finesse…

Avec tous ces beaux projets, l’année 2023 s’annonce plutôt pas mal !

Biréli Lagrène

Let’s start with Biréli Lagrène who, after the excellent « Solo suites » released last May, has just recorded with the mythical formation of the « Gypsy Trio ». Alongside Diego Imbert and Hono Winterstein, the guitarist proposes his own rendition of compositions by Loulou Gasté. The release of « Biréli Lagrène plays Loulou Gasté » is scheduled for spring 2023. It will undoubtedly arouse the interest of a large part of the community and beyond.

Steven Reinhardt et Angelo Debarre

Another shock team , a « family » team, led by virtuoso Angelo Debarre and his nephew Steven Reinhardt, has also just recorded an album to be released soon with a high-profile line-up : Benji Winterstein, Alban Chappelle, Thierry Chanteloup and Costel Nitescu. This record has been conceived as a tribute to Jean Coussantier, grandfather of Angelo Debarre and talented artist.

Romane et Daniel John Martin

The elegant Romane and Daniel John Martin duo pursues its collaboration with a new opus called « Papillons » (Butterflies). Daniel John Martin, the unforgettable MC of « Les petits joueurs » jam sessions, brings original compositions to be played alongside Romane, pionneer of the 1990’s gypsy jazz revival and a fine melodist that needs no introduction.

Sébastien Giniaux, Romain Vuillemin, Fanou Torracinta

And as if all that was not enough, a « Django with strings » (final name will soon be revealed) project has just been recorded with a bunch of equally impressive talents: Sébastien Giniaux, Fanou Torracinta and Romain Vuillemin on solo guitars, backed up by Edouard Pennes, Julien Cattiaux, and a string quartet lead by Jules Dussap on fine arrangements…

No doubt that with all these exciting projects, 2023 is going to be rather cool!