Sorties albums jazz manouche : la sélection

L’avantage d’avoir son propre site, c’est de pouvoir chroniquer en totale liberté et à son rythme ! J’aimerais donc partager avec vous deux beaux albums publiés récemment. J’ai été peu prolixe ces derniers mois sur le site alors je me suis dit qu’un tir groupé ne ferait pas de mal.


Drom Blanchard Quartet avec Paul Guta :« Nostalgie du voyage »

Si vous cherchez un album 100 % jazz manouche au lait cru et viande de poignet bio, arrêtez-vous tout de suite ! Du pur plaisir, sans complexes avec cet album qui brûle de bout en bout d’un feu manouche, gitan, tsigane… L’engagement et la clarté d’exécution y sont brillants. Musique de genre, de répertoire, folklore ? Oui et alors ? Lorsque c’est si bien réalisé, que le swing vous prend et que les harmonies vous chatouillent les oreilles en direct du coeur, a-t-on vraiment besoin de plus ? Voici donc un disque authentique et vrai, à écouter et à offrir à tous ceux désireux de s’initier au jazz manouche.

Pour commander le disque : https://www.dromblanchardtrio.com/contact-c20x9


Christophe Astolfi et son quartet : « Joue les inédits de Pierre »Baro » Ferre« 

Voilà le disque d’un esthète pour qui la musique est une chose sérieuse. On rappellera l’excellence de son album « Christophe Astolfi et son trio jouent des valses » qui devrait faire partie de n’importe quelle discothèque « manouche » digne de ce nom. Avec cet album, Christophe Astolfi met au jour des compositions inédites de Baro Ferré. Oui vous avez bien lu : le créateur de la « valse Be-bop » sûrement la figure la plus originale après Django dans la galaxie musicale gitano-manouche. Avec cet authentique exercice de style, Astolfi a monté ces pièces dans l’esprit du « Swing Valses d’hier et d’aujourd’hui » de Baro Ferré, paru chez Vogue (le label de Charles Delaunay) en 1966. Chacun appréciera ou non la mise en forme quasi à l’identique mais finalement la cohérence l’emporte sur les considérations esthétiques de chacun. C’est par conséquent l’idéal complément du disque de Baro Ferré, nous rappellant combien le guitariste avait un univers extrêmement singulier et original. On appréciera particulièrement la photo de couverture et le travail de graphisme, au point que l’on aurait du mal à imaginer autre chose. C’est très bien vu… et très bien joué, dans tous les sens du terme !

Pour commander le disque : https://christopheastolfi.com/boutique/album-christophe-astolfi-inedits-baro-ferre/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *